Région de Syracuse et Centre de La Sicile

29/04/2018 - Pays : Italie - Imprimer ce message

Coucou

Après cette première semaine de road trip sur la côte ouest, nous avons atteint la pointe sud. C’est là que nos routes se séparent avec nos compagnons de voyage franc-comtois : une belle rencontre qui promet de futurs week-end camping en France ! Pour notre dernier bivouac ensemble on se mitonne un p’tit barbecue vue mer, mais c’était sans compter sur l’attaque fulgurante des moustiques !!!  Les enfants ont terminé le repas dans le van, histoire de ne pas avoir une nuit gratouille... Juliette et moi, À toutes les deux on comptabilise déjà  une bonne trentaine de boutons de moustiques !

Un peu plus tard dans le voyage on réalisera que la côte ouest était vraiment sauvage et splendide, nous aurions probablement pu passer quelques nuits au même endroit lorsque nous avions un bon spot pour dormir.  Mais c’est pas facile au début du périple d’évaluer ce qui nous attend ensuite... Nos journées sont bien rythmées pour l’instant, même si on ne décolle pas de bonne heure le matin, c’est pourtant pas faute de se lever tôt ! Il y en a toujours une qui a envie de faire pipi  à 6h30 du matin,  ou bien qui a décidé qu’elle avait assez dormi et qu’il était temps de réveiller tout le monde, bref on n'a pas encore vu la couleur des grasses mat'.  En journée on alterne promenade en ville et visite des superbes places et églises art baroque, avec quelques journées randonnées à pied.

Jusqu’ici tout va bien, les paysages sont variées, les siciliens accueillants et l’italien (même si on est vraiment pas doué) est une langue fort sympathique. Cette île est belle, mais on s’attendait peut-être à quelque chose de plus époustouflant,  il nous arrive certains jours de se demander pourquoi on est venu si loin en Europe : les poubelles, les stigmates de la mafia, et l’urbanisation anarchique gâche parfois notre ressenti. Le littoral notamment, qui est quand même bien défiguré. Si on compare avec le Portugal que nous avions découvert en van  également en 2016, on trouve ici un peu moins d’authenticité et surtout plus de saleté.

Durant nos pérégrinations, on a un vrai coup de cœur pour la ville de Noto ; joyau baroque, classé au patrimoine mondial Unesco, est une ville stupéfiante, probablement l’un des plus beaux centres historique de la Sicile avec Syracuse. On adore.

Un peu plus loin sur notre parcours, arrivés  au cœur de la Sicile, en plein centre de l’île, On visite cette fois-ci l’Ospédale, en Italien l’hôpital.  Notre Candice a depuis 48 heures des crises qui ressemblent  à de l’urticaire, donc direction le service de garde des médecins de Piazza Armeria. Prise en charge rapide et gratuite : « ouvre la bouche »,  la pédiatre dégaine son Smartphone pour allumer la torche, et voir au fond de la gorge ... ras. C’est une allergie. Ok  rien de grave, en tout cas de ce qu’on comprend, on est vraiment des quiches en italien.  On ressort une heure plus tard, et une piqûre de cortisone dans les fesses de Candice.  La cortisone a fait effet, mais pas longtemps, on va devoir consulter de nouveau. En attendant ça ne lui a pas coupé l’envie de faire des ânneries avec sa sœur, hormis ça elles petent la forme toutes les deux, et profitent bien de ces belles vacances.

Ciao !


Imprimer ce message
Syndication :

Par Delphine and Co
Le 30/04/2018 à 06:56:16
Bonjour la Sicile!!
Merci pour les photos, ça donne vraiment envie de prendre l\'air du large!vive le soleil, les pizzas et profitez bien!
Bises de nous 4

Par Pompon
Le 30/04/2018 à 07:59:09
Benvenutiiiii !

Par Jean Claude La Bâthie
Le 30/04/2018 à 09:46:38
Je prends enfin le temps de vous répondre...J\'ai connu Siracuse en 1972 (46 ans déjà c\'est ding) lors d\'un raid en moto avec un ami qui nous a conduit dans un premier temps en Grèce en longeant l\'Adriatique Dubrovnik puis skopje, Thessaloniki, Athènes, Patra, Corfu (bateau) Brindisi Reggio di C, Messina, Siracusa et arrivée à Avola au sud de Syracuse chez de la famille de mon ami. Une famille qui creusait des puits pour l’eau. Les souvenirs….les pâtes, le parmesan, le bon pain, le lait d’amande bien frais. En longeant la côte Sicilienne un moment on avait tellement eu chaud (équipé en motard) on c’est mis à poil et on c’est jeté à la mer. Mon premier bain à poil un vrai sentiment de liberté. J’ai fais les vendanges à Avola pieds nus dans un sable brûlant. Quant on est rentrés en Savoie on a passé le Mont Cenis…il négeait…bonne continuation « sans moustiques!!! » bizs à vous 4 Jean Claude
Par Donzel Family
Le 05/05/2018 à 21:15:07
Ouahou quel beau tour moto...mais 1972 !! Dis-donc c’est l’antiquité !! Ah il faut bien qu’on le taquine un peu notre Jean-Claude ! De beaux souvenirs en tout cas. Bravo joli périple ! Bises à vous deux.



Laisser un commentaire