Marrakech et Haut Atlas

20/11/2009 - Pays : Maroc - Imprimer ce message

Salama' leikum !

Tout juste débarqués de l'avion Genève-Marrakech (3 petites heures de vol) on ne perd pas une minute, et nos premieres découvertes seront culinaires. Direction la fameuse place Djemaa El Fina pour siroter un jus d'oranges fraîches pressées, puis à déguster une tajine citron olive, et enfin s'empiffrer de pâtisseries marocaines grassement bonnes... humm ! ça s'annonce bien ces vacances !

Digestion terminée, nous prenons la route pour le Haut Atlas. Hé, c'est qu'on n'a pas que ça à faire nous ! On projette de grimper sur le Djebel Toubkal à 4167m d'alitude avant l'arrivée des conditions hivernales. C'est pour ça que nous avons pris des forces ! Ah ! la bonne excuse... Bref, Imlil sera notre camp de base pour cette rando. Après avoir pris renseignements, météo et détails de l'itinéaire, nous optons pour la version courte sans guide ni muletier. En 2 jours c'est tout à fait faisable, d'autant plus que l'hiver est très en retard cette année, il n'y a pas encore eu de neige. Cela n'empêche pas les conditions d'être glaciales, le vent est fort et saisissant, la terre et les points d'eau gelés... Cette montagne est un peu austère, ce n'est qu'un éboulis de rochers bruns et rouges d'origine volcanique. La vue au sommet ne portera pas très loin, la brume masque la plaine lointaine de Marrakech. Belle expérience malgré tout, qui nous laissera de beaux souvenirs... surtout de la nuitée au refuge, avec Mohammed, gardien depuis plus de 40 ans, dont c'est son père qui a construit le gîte dans les années 30. Une belle histoire de famille et un sens de l'accueil qui ne s'est pas effiloché au fil du temps. Et le surlendemain, de forts souvenirs de notre promenade nous on fait grimacer quelques jours... de bonnes grosses courbatures ! et oui on s'est quand même mit 2500m de dénivelé négatif dans les mollets en quelques heures ! un peu prétencieux les p'tits savoyards ! Nos cuisses ont a haït les escaliers quelques temps...

On quittera le Haut Atlas par le Tizi n'test, un col à plus de 2000m d'altitude, une route magnifique et impressionnante ! Nous sommes 7 personnes dans le taxi collectif qui nous trimballe de l'autre côté de la montagne dans la plaine du Souss. Notre vieille Mercedes a déjà fait plusieurs fois le tour du compteur kilométrique... Le trajet est une excursion à part entière menée par notre pilote de chauffeur. Il trouve même le moyen de s'offrir un petit plaisir, se gratter l'oreille avec la clef de contact en pleine descente ! Nous arriverons donc le soir à Taroudant si Dieu le veut Inch'Alla !

Notre périple se poursuit les jours suivants avec des étapes sympa à Taroudant, Agadir et Tiznit avant l'Anti-Atlas notre prochain secteur de prédilection. Les plaines fertiles, les montagnes de granite et les étendues de plage sauvage, nous sommes frappés par le calme ambiant, les grands espaces et la nature austère qui ont contribué à forger le sens de l'hospitalité des habitants.

A bientôt !


Imprimer ce message
Syndication :