Aventure moto au Cambodge

08/08/2007 - Pays : Cambodge - Imprimer ce message

Bonjour les vacanciers !

Vous etes sous le soleil a vous faire dorer la pillule sur la plage ? et bien nous on se fait rinser sous la mousson du Cambodge ! Prevoir cape de pluie plutot que maillot de bain, et anti-moustique au lieu de creme solaire, vous etes prets ? voici nos dernieres aventures...

1er aout, arrivee a Phnom Penh et retrouvailles avec Jean-Guy, notre compagnon de route pour le Cambodge. Arrivant d'Indonesie, le choc de la pauvrete, de la pollution, du traffic anarchique est moins grand, on s'y est deja confrontes. Mais la on passe encore a un cran superieur...petit a petit on passe du folkore au trash...En quelques jours on prend nos reperes, on s'adapte, et on prend la route ! Les capitales, moins on y passe du temps, mieux on se porte ! Mais pour aller ou ? Angkor Wat, bien sur...on ne peux pas passer a cote. Le Cambodge = Angkor. on ira c'est sur, mais pas tout de suite. On veut du vrai, du rustique, de la jungle, des gens, l'aventure quoi !

Ravis de notre experience moto en Indonesie, on va convaincre Jean-Guy et on loue 2 motos cross pour partir 2 semaines vers le nord-est. Mais bon ici, les motos n'ont rien a voir, elles sont vieilles, mal entretenues...ca ne respire pas la fiabilite...allez, on tente quant meme, qui vivra verra ! C'est pas une mince affaire pour Jean-Guy il n'a jamais conduit de moto de sa vie, alors commencer par une 250cc trail au milieu de Phnom Penh ca rend nerveux ! On a reussit a quitter le tissu urbain de Phnom Penh sans encombres, et 1ere nuit au bord du Mekong, reposons nos petites fesses bien rouges et deja une crevaison !

Jour 2, ca se complique, la moto de JG toussote et finalement ne veut plus rouler... on tente de se faire depanner dans un petit boui boui, en 5 minutes la moto est toute nue, il nettoie le carbu...Le tout maintenant c'est qu'il sache la remonter ! Soyons confiant...Pendant ce temps on mange dans le petit resto voisin, essayant de communiquer avec gestes et regards, genial! On reprend la route, pas bien longtemps a vrai dire...et rebellote...on le tracte avec une corde et on retourne dans un garage...pas besoin d'etre expert, il est en panne d'essence ! Forcement, pas de compteur, pas de jauge...on s'est fait avoir ! Au garage, les gars sont un peu bizzares, ils nous ou vus venir, et il y a de quoi ! Ils se sont dit ceux-la je vais les entuber...ca sent le roussi, ils sont bourres en plus, on se sent pas super en securite, le tout c'est de se tailler au plus vite, on laisse quelques dollars et vroummmmm. Un peu echaudes, on prend une nuit de repos...Apres toutes ces horreurs du genocides, il est clair que les Cambodgiens ne se font pas la meme idee de la violence que nous...Restons sur nos gardes.

Jour 3, la route n'est plus goudronnee, nous voici sur une piste boueuse, sous la pluie, ca devient du veritable tout terrain, la vitesse de progression est beacoup plus lente. Premiere panne du jour: le cable d'embrayage. C'est pas grand chose, mais il nous faut a nouveau faire demi tour et quelques kilometres sans embrayage. En discutant avec les locaux il s'avere que la route qui mene a Mondulkiri est quasi impratiquable, on l'imagine facilement. On se concerte, on n'a plus trop confiance en nos becannes, et on est desormais bien loin de tout. Trempes jusqu'aux os et de la boue jusqu'aux oreilles, c'est decide, on rebrousse chemin. Sur le retour le pneu avant creve. Au milieu de nulle part, seule solution, arreter la premiere moto qui passe, c'est un local qui nous dit de le suivre. L'acces jusqu'a chez lui, une fois sortis de la piste principale, est un pur delire. Delphine et Jean Guy attendent sur la piste principale. Je reussi a franchir les marrecages et me retrouve dans ce village de trois paillotes avec un quinzaine de paires d'yeux curieux autour de moi. On demonte le pneu, la chambre a air et completement explosee. Seule solution, ils ramassent tous les vieux chiffons qu'ils peuvent trouver et remplissent le pneu. Je les remercie comme je peux et rejoins Delphine et Jean Guy apres avoir franchi les marrecages dans l'autre sens. Reste a rejoindre la premiere ville, un peu sport avec ce pneu avant a plat et un frein avant qui ne freine plus. Bref on est de nuit mais on fini par arriver a Snuol. Un local nous conduit rapidement vers un hotel et un dine en sa compagnie. Couvert de boue de la tete au pied, on s'est paye une sacree aventure sur pistes innondees du Cambodge ! On a l'a plutot bien vecu, on a garde la banane tous les trois, malgre les galeres on s'est bien marres ! Des souvenirs pour toute la vie !

Le lendemain matin il faut commencer par les reparations, ca devient presque une routine ;-) Tout est en ordre, on reprend la route en direction de Phnom Penh. On ramene les motos d'ou elles viennent et on continuera en bus ! Lessive et bon repas avant de repartir vers le sud.


Imprimer ce message
Syndication :

Par Amandine
Le 08/08/2007 à 09:25:15
Bonjour,

Je suis votre carnet depuis quelque temps deja et je suis toujours ravie de lire vos aventures. Merci de nous les faires partager, cela donne envie de partir aussi.

Bon courage et amusez-vous bien,
Bises,
Amandine

Par thibaut
Le 13/08/2007 à 23:42:59
ouaiche ouaiche cousin

je me decide enfin a laisser un message, parce que le coup de la motocrotte dans le fumier d'lapin cambodgien c'est quand meme enorme. Quand je pense a tous ces gens qui profitent des beaux enclos grillages du club med pour "visiter un pays" et que visiter Angkor c'est pas assez rustique, moi je des dans la vie on est un vrai ou pas!!!!!
Profitez bien, parce que vu de chez moi ce tour du monde a l'air sympa.

gros bisou a tous les deux
Par DONZEL FAMILY
Le 17/08/2007 à 07:03:26
Merci a toi j'espere que ca te donne un peu d'evasion. On va quand meme passer par Angkor pour finir le Cambodge, c'etait pas notre priorite mais a voir malgre tout!
ciao a tres bientot!



Laisser un commentaire